jeudi 30 mars 2017

ただいま!

J'suis de retour! Après 5 ans d'absence, et cette fois-ci j'ai oublié de vérifier la couleur de la moquette à Narita. Grise. Je crois.

J'aurais écrit avant-hier mais j'ai oublié que j'habitais en Irlande et donc que mes adaptateurs d'il y a 5 ans ne sont pas compatibles avec mon matériel, ô joie. J'ai pu utiliser la prise USB du wifi portable que j'ai loué (ninja wifi, loué sur jrpass.com et récupéré au comptoir QL Liner à Narita, pas ailleurs - même si ça dit "Global Wifi" sur la feuille, le comptoir Global Wifi n'a rien à voir avec eux) pour charger mon téléphone. Puis, hier, j'ai découvert qu'après avoir écrit sur mon blog anglophone, c'était dur de trouver la motivation de refaire pareil ici.

Avant toute chose, sachez que je vais alterner entre photos merdiques prises avec mon téléphone, photos moins merdiques prises avec mon autre téléphone, qui n'a pas de carte SIM et me sert juste d'appareil photo, et photos normales avec mon appareil, donc certains posts ne seront pas les plus jolis; sachez aussi que cette semaine est dédiée à la redécouverte de mes habitues tokyoïtes et que je ne vais donc pas réellement poster jusqu'à mercredi prochain, quand je serai en route pour Kanazawa.

Vous pouvez lire les posts plus détaillés sur mon blog anglais, en particulier cette semaine. Voici un résumé:

Lundi: vol Dublin-Helsinki, Helsinki-Narita, à bord du Dreamliner, le meilleur avion au monde. Mon voisin n'ayant pas teinté les fenêtres pour dormir (oui elles n'ont pas de volet, il faut presser sur un bouton pour changer la visibilité), j'ai eu droit à un ciel de nuit superbe, à un lever de soleil magnifique, et surtout, à une aurore boréale dorée qui malheureusement n'a pas pu être immortalisée. ça donnait un peu comme quand on prend une photo de la lune avec un appareil basique.

Mardi: j'ai pris une chambre de jour au Hilton pour me reposer avant de quitter l'aéroport, car mon hôtel n'accepte le check-in qu'à 16h, et j'arrivais vers 9h. Avant de m'y rendre, j'ai tourné en rond dans le hall d'arrivée car la moitié des comptoirs étaient fermés et changer mon argent a été plus long que prévu, puis j'ai envoyé mes bagages directement à Tokyo par flemme intense. Ma sieste était une très mauvaise idée, car au final je n'étais pas si fatiguée que ça, et je me suis réveillée complètement crevée. J'ai heureusement récupéré mon énergie pour retrouver Ally à Shinagawa pour manger (vous la connaissez si vous avez suivi mon roadtrip aux US en 2013, et le premier mois de mon voyage au Japon en 2010).

Mercredi: j'ai pas fermé l'oeil de la nuit. C'est dans un état zombiesque que j'ai pris le train jusqu'à Akihabara, où je me suis paumée en choisissant la mauvaise sortie alors que je voulais juste aller au Yodobashi pour acheter un adaptateur. J'ai mangé une crêpe dans un resto breton - pas breton (il faut mettre du sel dans la pâte, les gens -_- ), et comme une crêpe n'est pas suffisante pour un repas j'ai fait un saut au resto chinois d'à côté pour des Xiaolongbao, des petits raviolis remplis de soupe et de viande et donc difficiles à manger sans les percer. Je suis rentrée après ça et j'ai fait une sieste, puis j'ai testé un resto indien et je sais déjà que je vais y retourner (je recommande donc vivement le resto Everest, à côté du Toyoko Inn Kamata Higashi-guchi).



j'ai découvert cette pure beauté dans une ruelle

Jeudi: en 2010, vous avez souffert de mes posts sur Black Butler. De 2007 à 2012, vous avez souffert de mes innombrables posts sur Gackt. Cette année, c'est ユーリ!!! on ICE, et je partage à nouveau cette folie furieuse avec Ally, mais ce post sera sûrement le seul à en parler. On s'est donc rendues à Namja Town, un mini parc d'attraction au thème qui m'échappe complètement, dans Sunshine City à Ikebukuro. Namja Town est en fait un labyrinthe de couloirs avec plein de petits stands de nourriture, il y a aussi une maison hantée dans laquelle on est passées sans le savoir et donc sans rien comprendre, et ユーリ est actuellement en partenariat avec eux pour des activités et des plats représentant les personnages, leur pays, leur repas préféré, ou un moment important de la série. Chaque stand offre un seul plat, donc il faut faire tout le tour pour trouver ce qu'on veut. On a testé les katsudon piroshki, qui n'avaient le goût ni de katsudon, ni de piroshki, mais étaient très bons tout de même (même s'ils étaient un peu sucrés, sans raison apparente). On a opté ensuite pour deux desserts à partager, qu'on a pas pu finir (le fondant au chocolat était trop lourd, mais c'était bon).

 
"maison" hantée qui était en fait un couloir un peu bizarre
On a terminé nos activités de fan en allant à Animate pour quelques achats, on s'est bien énervées sur les machines à pince, et on s'est séparées après une boisson au Milky Way Café, complètement à plat, toutes les deux. Je n'ai pas fait de sieste cette fois, et je m'habitue lentement mais sûrement au décalage horaire.

 

Y a un monde de cinglé pour un jour de semaine... ai-je dit avant qu'Ally me rappelle que c'est les vacances de fin d'année scolaire -_- bravo le planning. Heureusement ça se termine demain.

Je n'ai pas vraiment de programme pour les trois prochains jours, à part manger avec Ally demain et aller chercher ma maman à l'aéroport dimanche. Je pense aller à Ueno samedi et braver la foule. Vous verrez des posts plus intéressants la semaine prochaine. A très vite!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire