vendredi 31 mai 2013

Le roadtrip commence !

Je voulais parler un peu de San Francisco au niveau de l'apparence et de l'ambiance, ainsi que de mes premières impressions des USA. Tout le monde est très, très sympa, relaxé, calme. A part sur la route (pas de klaxons, néanmoins) où, selon Ally, "A San Francisco, il faut oublier les lois quand on conduit".


L'ambiance rappelle la Méditerranée. Encore une ville où je vivrais avec plaisir.

Ce matin, après un réveil très matinal à 6h30 (pas fait exprès, mais Ally prend toute la place dans le lit et elle cause en dormant, sans arrêt), on a directement pris la voiture pour quitter la ville et commencer notre roadtrip. Direction Oakhurst, en passant par le milieu de nulle part. On s'est arrêtées dans le quartier gay où j'ai vu cette terrifiante enseigne .
hand job... o_O
Bref, on a quitté San Francisco pour partir dans les terres.



Oakhurst est une petite ville sur le chemin du parc national de Yosemite, à trois heures de route de San Francisco. Très religieuse (dans le quartier de l'école, il y a 9 églises), c'est aussi un endroit superbe, isolé, dans la forêt, et c'est là que vit Ally. La ville est étalée sur plusieurs hectares, alors même si elle est petite en terme de démographie, pour la traverser de part en part ça prend trente minutes en voiture. On reste ici 3 nuits, chez Ally. Et il fait environ 40 degrés.
La maison de ses parents ? Sur les flancs d'une colline, face à une cascade, dans la forêt, sur une gigantesque propriété loin de toute autre maison... Iris et moi sommes restées bouche bée.
leur propriété

la vue depuis le balcon
Après l'échec cuisant d'une baignade dans la rivière à 3 degrés, on est allées à Bass Lake, à quelques kilomètres, pour prendre des photos.



Demain, Yosemite !

jeudi 30 mai 2013

"Don't go there. It's dark and creepy."

Et si on profitait d'être aux USA pour aller au Japon ? Enfin, plutôt, pour passer plusieurs heures à Japantown, le quartier japonais de San Francisco ? Et si on y trouvait même du franponais et des machines à purikura ? Et qu'on était dépaysées en voyant que même les panneaux et les noms des rues sont écrits en japonais ?

Ce quartier, et Union Square, ont été au programme aujourd'hui. Et comme hier soir, il est tard et j'ai encore le décalage horaire dans les pattes, alors... je ne vais pas m'étaler.
 
A noter par contre notre repas à Forbes Island, une île artificielle, flottante dans le port, joignable en bateau. Facture finale à environ 200$ (argh). L'île est couverte de palmiers, il y a un phare, et le restaurant se trouve dessous, c'est à dire sous l'eau. Les "hublots" nous laissent entrevoir des poissons pendant le repas, et ça bouge tout le temps. L'intérieur est décoré comme un bateau pirate, jusqu'aux toilettes, où on a passé 20 minutes pour prendre des photos.







Et pour finir, Golden Gate Bridge, et on s'est perdues dans une forêt en voulant rentrer à l'hôtel.

mercredi 29 mai 2013

Welcome to the United States

Et ce voyage commence par San Francisco !
L'avion ? Pff. Plus je le prends, plus je déteste ça. Tellement LONG et chiant et argh ! La téléportation, c'est bien aussi...
L'immigration ? Je suis tombée dans la file qui n'avançait pas. mais genre, vraiment. UNE HEURE pour 13 personnes ! L'officier devait probablement avoir commencé son service très récemment, alors que les autres avaient bientôt fini et expédiaient les gens à toute vitesse.
Ces petits désagréments ont vite disparu parce qu'Ally m'attendait après les douanes. Vous la connaissez si vous avez suivi mon voyage 2010.
Crevée, au-delà du possible, c'était mon état. Pas aidé par le temps, brumeux, froid et pluvieux - et selon la météo, la semaine entière était prévue comme ça.
A l'hôtel, un très vieux bâtiment à la Shining, Ally me dit qu'on va frauder - c'était pas prévu - parce qu'elle s'est trompée en réservant la chambre, elle a pris une double au lieu d'une triple. Ce qui signifie que dès que quelqu'un frappe à la porte, je cours me cacher dans la salle de bains, mais c'est un détail.
Arrivée dans la chambre, j'y retrouve Iris, qui y était depuis plusieurs heures pour se remettre de son voyage depuis les Pays-Bas.
Une demi-pizza plus tard, c'est l'heure de dormir, et on passe donc au jour suivant.

Jour 1 (la veille ça comptait pas !)

San Francisco est une ville très bizarre et très variée. Le quartier de l'hôtel est glauque et moche, et quelques mètres plus loin, c'est magnifique et classe. La largeur des routes est le signe indéniable qu'on est aux US... bref, aujourd'hui, le programme, c'est la visite d'Alcatraz et du Pier 39 (quai 39). On commence par faire un tour au musée mécanique, qui contient plein de jeux vintage allant de la machine à pets (oui oui) aux jeux Star Wars sur Atari, en passant par des détecteurs de... euh... comment dire ça élégamment... de "baisabilité" (ah, c'était pas élégant?) et des babyfoot. La majorité des jeux est encore en état de marche.
 
Un petit tour au restaurant (cake au crabe avec mangue... *meurs* )

 
Et on monte sur le ferry, direction Alcatraz !
Oh, j'ai oublié : la météo, c'était n'importe quoi.

 
Alcatraz est maintenant un parc national (envahi de goélands). 



 
Environ 2 heures de visite (on a appris des tas de trucs et c'était très intéressant, et nettement moins glauque que la prison de la Stäsi à Berlin, par exemple) avant de passer par les jardins. Je considère ce moment comme le meilleur de la journée parce qu'en passant devant un bosquet, on a entendu un bruit semblable à une régurgitation, et il s'avère qu'un oiseau en était responsable. Ou plutôt, une colonie d'oiseaux, les Snowy Egret. Leur "chant", si je peux l'appeler comme ça, nous a fait hurler de rire, et je pense qu'on en parlera encore dans 5 ans.

Majestueux... tant qu'on l'entend pas chanter !

 
Retour ensuite au Pier 39, pour un tour dans les boutiques, avant de prendre la voiture pour monter dans les collines. Nan mais c'est quoi, ces pentes de malade ? X_x



 
c'est tout pour aujourd'hui ! 
J'essaierai d'avoir un contenu mieux rédigé à vous présenter par la suite, mais là, j'ai trop sommeil pour faire des efforts particuliers...

dimanche 26 mai 2013

C'est reparti !

Oyez oyez, c'est la résurrection du blog ! Hé oui, le départ pour les USA, c'est demain à l'heure des poules ! Je tenterai d'écrire ici tous les jours, si j'ai le wifi. Alors... restez par ici, ça recommence !