lundi 9 janvier 2012

Les bains publics en tant qu'étrangère

Pudique, moi ? Oh que oui. J'ai donc attendu 2010, mon cinquième voyage au Japon, avant d'aller au onsen.

Les onsen sont des bains chauffés naturellement, le Japon étant un pays volcanique. J'étais déjà allée dans des bains thermaux naturels en Suisse et en France, la différence était qu'on portait des maillots de bain !

Au Japon, il y a des bains publics un peu partout ainsi que dans une grande partie des hôtels. J'ai tendance à être rapidement malade dans l'eau très chaude, donc j'y vais rarement.

Dans la plupart des auberges traditionnelles, on réserve le bain pour une certaine heure.
l'un des trois bains d'un ryokan de Beppu


Et dans certaines, on y va quand on veut, ce qui signifie qu'il y aura d'autres gens avec nous. A nous voir à poil. Bon, ça, c'est déjà pénible pour moi, mais au Japon il y a un petit détail qui rend le tout épouvantable :

Les Japonais regardent les étrangers. Particulièrement loin de Tokyo, ils sont quand même curieux. La pire expérience que j'ai eue était quand il y avait des enfants. Parce que eux, ils fixent carrément. Pour vérifier si on est comme eux, probablement...

Partagez vos expériences de bains publics dans les commentaires !


12 commentaires:

  1. Je n'ai jamais essayé en public, la seule fois j'ai réservé mon bain dans le ryokan à Beppu et j'ai adoré. Je ne suis pas encore prête à me baigner devant tout le monde.

    RépondreSupprimer
  2. Le truc c'est que quand je me suis baignée devant tout le monde j'avais pas le choix... c'était à Nagano, et il n'y avait que ça pour se laver. Et comme c'était au mois d'août, je pouvais pas passer plus de 10 heures sans me laver. ^^; Quand je suis arrivée au bain il n'y avait personne, ils sont arrivés plus tard.

    RépondreSupprimer
  3. Salut, je vais te faire part de mon expérience qui date d'un moment ! Dit toi bien que je suis d'origine maghrébine et que j'ai une pilosité très avancé. Au début tout se passait bien je commençais à enlever mes chaussures, poser mes affaires mais même avant ça quelqu'un qui à la peau bronzé ( ça se voit que je suis arabe ) se fait largement dévisagé, j'ai reçu tout les regards mais finalement ça s'est bien passé et j'ai pu parler avec eux ( enfin un peu, je parle pas japonais juste quelques mots ) Donc en clair je suis pas déçu de cette expérience et je vois que là-bas sont beaucoup moins centré sur la pudeur

    RépondreSupprimer
  4. Merci ! Pareil ça s'est très bien passé pour moi une fois la gêne passée, c'est juste pas très agréable si on est pudique, ce qui est mon cas.

    RépondreSupprimer
  5. Houla des expériences dans les onsen :)
    Bon déjà, je suis à l'onsen une à deux fois par semaines.
    Le problèmes c'est que je suis tatoué. À Tokyo, je me suis fais virer d'un sento à cause de ça. À Kagoshima, pas de problème jusqu'à présent.
    Je n'ai jamais trop eu de problème avec des gens qui me fixent. Ils ne doivent pas oser, ou alors je ne remarque rien, ce qui est fort probable aussi.
    Un Yakuza rencontré à l'onsen m'a parlé de mon tatouage. Ce qui est plutôt surprenant.
    Un autre Yakuza était tatoué du milieu du biceps au milieu de la cuisse avec deux centimètres sur le coup. Et il était tatoué partout ... vraiment partout ... (quoi que j'ai pas été voir les bourses...).
    Les onsen avec les collègue de boulot, c'est pas mal aussi. À poil avec ton patron. C'est étrange.

    Si vraiment trop pudique. À Kagoshima il y a des onsen privé ou des onsen mixte mais avec Yukata.

    RépondreSupprimer
  6. Tu en rencontres souvent des Yakuza ? :P
    J'ai du mal à imaginer le onsen entre collègues.

    En tout cas pour cet été je doute que j'irai au onsen, privé ou non, simplement parce qu'en été au Japon, j'ai pas envie de me plonger dans l'eau chaude, mais dans un bain glacé !

    RépondreSupprimer
  7. L'onsen du Sakurajima : furusato onsen... tu te fous de la température, c'est beau, c'est tout ce qui compte.

    RépondreSupprimer
  8. Ah c'est celui où il faut se baigner en yukata ? J'ai vu des photos, c'est magnifique.

    RépondreSupprimer
  9. Mais en fait l'été c'est super agréable aussi :)

    RépondreSupprimer
  10. En ce moment,je suis au Japon. On a fait un séjour d'une journée à Hakone mais, comme on s'est pris le début de la fameuse tornade (un splendide orage avec vent violent, on a découvert plus tard que ce joli front froid s'était transformé en tornade), j'étais tellement frigorifiée et fatiguée que je n'ai pas tenté (et j'étais la seule fille, en plus, alors bon, je me suis contentée du super ryokan, du yukata et de la table chauffante). Mais à Mt Fuji, j'étais avec d'autres filles (c'est un voyage semi-organisé pour précision) et on a donc testé le onsen. Déshabillage, tout va bien, j'étais pas la plus mal à l'aise à ce stade. En fait, de voir des personnes plus gênées que moi m'a permis de me sentir moins gênée. Puis on arrive dans la salle où on se lave, et là j'ai la super idée de retirer mes lunettes alors que je suis myope (je ne savais pas trop si je pouvais les garder ou pas et personne ne savait et y avait personne à qui demander à ce moment là). Et, bien sûr... Il y avait une marche. Que je n'aie pas vue. Je me suis étalée par terre dans l'eau glacée des douches et en manquant de peu de me fracasser le crâne sur un rebord à angle droit :) Tout ça sous les regards désolés de mes amies et d'une petite mémé japonaise. Je me suis sentie très seule et j'ai songé, pendant un moment, à rester par terre dans l'espoir de devenir invisible.
    Le bon côté des choses, c'est qu'après je n'avais plus du tout honte de me promener à poil : une serviette ? Pour quoi faire ?! Regardez, j'ai des nichons !!... ah merde elles en ont plus que moi finalement *va bouder* (XD)
    Sinon, il y avait surtout des grands mères et des femmes au foyer avec enfants. Donc je ne me suis pas particulièrement sentie complexée. Quelques Japonaises étaient surprises de voir quatre gaijin et nous ont fui (c-a-d qu'elles sortaient pour le bain extérieur et retournait à l'intérieur sans rien dire en nous voyant) mais d'autres non (notamment une mère de famille avec ses deux enfants et la grand-mère qui ont même répondu à quelques questions). Par ailleurs, si vous pouvez être choqués que certaines aient fui, il faut savoir que deux des filles avaient des tatouages...! Bref, j'ai trouvé ça plus amusant qu'irritant, parce que je sais que j'aurais été surprise aussi à leur place et que je n'aurais pas su comment réagir autrement qu'en fuyant !
    Après, je dois avouer que si je trouve le onsen rigolo en groupe, je ne suis pas sûre que j'aurais envie d'y aller seule. J'avais la peau du visage totalement desséchée et il n'y avait ni bain froid ni bain tiède (tout était à plus de 40°C). Si tu peux pas discuter, c'est un peu chiant. Je pense que si je retourne au onsen à mon prochain voyage, ce sera pour faire un truc comme o edo onsen monogatari : je sais que c'est un attrape touriste mais je préfère l'ambiance au onsen en lui-même et j'ai pas les moyens d'un vrai ryokan de luxe :)
    PS : sinon, là, j'expérimente le rhume au Japon et je peux vous dire que le papier toilette est plus efficace que les mouchoirs pour se moucher :D Sans compter que je l'ai gratos.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh wow, ça c'est de la honte... pour le coup d'être un peu discrète, c'est raté.

      Le rhume au Japon je l'ai expérimenté souvent et oui, les mouchoirs ne servent à rien.

      Merci pour le commentaire =)

      Supprimer
  11. Justement j'en ai parle dans un recent article. Apres deux premiers voyages nippons et maintenant deux ans et demie que j'y habite, je n'ai toujours teste les onsens publics, etant trop pudique je bloque :s J'ai juste teste trois onsens/bains prives avec mon mari.

    RépondreSupprimer