lundi 10 octobre 2011

Quand rien ne se passe comme prévu... [live report]

Ce live report a été déplacé ici : cliquez seulement !
Je fais une purge de ce blog tous les ans et je redirige les posts vers un blog d'archivage, mais je ne voulais pas empêcher les visiteurs qui arrivent sur ce blog grâce aux mots-clés "GACKT", "YFC", "Yellow Fried Chickenz" ou "Jon Underdown" de lire le report.
Pour trouver le post sur le concert du 16.10 à Tokyo, c'est ici.

jeudi 6 octobre 2011

L'ascenseur

Ce titre sonne comme celui d'un film des années 30. Je commence par raconter le coup de l'ascenceur.

Dans la plupart des business hôtels, il n'y a plus de clé pour la chambre mais une carte. Que ce soit une clé ou ça, pour avoir de l'électricité dans la chambre, il faut la glisser dans un trou prévu à cet effet dans le mur près de la porte. J'ai découvert ce système au Japon, au Kimi Ryokan en 2007 et la première chose que je m'étais dite à ce moment-là était qu'on n'avait pas intérêt à avoir trop bu en rentrant parce que trouver le trou dans le noir total, c'est déjà pas facile en étant sobre.

Ici en Chine, c'est généralisé. Non seulement c'est pratique parce que la puce des cartes est facilement programmable donc si on perd la carte, ça nous coûtera moins cher que si on perd une clé, mais en plus c'est très écolo puisque si on quitte la chambre, il n'y a pas de crainte de laisser une lumière allumée.

Au Holiday Inn, mon hôtel à Shanghai, la carte sert aussi... à faire fonctionner les ascenseurs. Problème ? A la réception, ils assument que vous le savez et ils ne disent rien.

Premier jour, j'arrive dans l'ascenseur et j'attends bêtement en me demandant pourquoi ça marche pas quand je presse sur les touches. Puis, ma carte semble avoir un peu de mal à marcher quand je comprends enfin. Des gens entrent et montent au 25ème étage pendant que j'essaie de presser sur le numéro 16. Rien ne marche ! Ils sortent, l'ascenseur redescend quand je presse sur le 16, youpie. Sauf que... il passe tout droit et s'arrête au 10ème, sans raison. J'ai passé 10 minutes là-dedans avant d'y arriver. J'essayais de prendre les autres ascenseurs mais c'était toujours le même qui venait.

Le lendemain, j'ai vu qu'il y avait un réparateur pour cet ascenseur en particulier, donc c'était pas la faute de ma carte.