vendredi 24 juin 2011

Les endroits qui n'étaient pas comme je le pensais...

Voyager, c'est pas que joie et bonne humeur dans des lieux sublimes ou intéressants 24h sur 24. C'est aussi les doutes, les moments de profond ennui et les déceptions.

Durant mes voyages, j'ai eu deux types de déception. Le premier : l'endroit n'est pas ce que j'avais cru qu'il serait, mais la situation est tellement drôle qu'on l'adore tout de même. Néanmoins, on ne prévoit pas d'y retourner. Le second : la véritable déception, celle qui nous fait dire qu'on ne reviendra jamais à peine 5 minutes après l'arrivée.

Et puis bien sûr, comme tout le monde, on change d'avis sur certains points... voilà ma liste :

Catégorie 1 : pas comme je pensais, mais je me suis bien marrée, j'ai aimé. Pas nécessaire d'y revenir.

- Hirosaki. La malédiction a fait que cette ville s'est offerte à nos yeux comme un désert sinistre au ciel gris sans le moindre magasin ouvert, avec l'étrange pouvoir de changer les points cardinaux au fur et à mesure qu'on visitait. Première ville à offrir tant de franponais et de magasins Panasonic depuis le début de mon voyage en 2010, son château avait une maîtrise certaine à cache-cache et ses corbeaux se sont sûrement bien fichu des deux gaijin totalement paumées dans les ruelles. J'imaginais Hirosaki comme un haut lieu historique et j'avais raison, le nombre de temples et de constructions anciennes est impressionnant. Je ne m'attendais pas à ce que ce soit une ville fantôme ! Hirosaki a gagné le nom de Silent Hill Numéro 4 à la place de Hachinohe.
 
je verrais bien Sadako courir sous ces torii avec une musique sinistre

- Kumamoto. Je ne sais pas ce que j'espérais de cette ville, qu'Ally et moi avons utilisée comme portail vers le Mont Aso. J'espérais sûrement visiter son château, ses jardins... je la voyais comme une énième belle ville japonaise. Et puis, en y arrivant, il s'est avéré qu'elle n'avait rien d'accueillant, et rien à offrir. Un typhon énorme s'était abattu sur toute la région, provoquant des glissements de terrain et des inondations (mêmes les médias européens et américains en ont parlé, en se concentrant sur les dégâts en Chine). La pluie était si forte qu'il nous était impossible d'aller voir la seule chose digne d'intérêt : le château (je dois être maudite avec les châteaux...). Et à cause de la pluie, notre visite au Mont Aso a été compromise. On y est allées, bien sûr, mais on ne voyait rien à un mètre devant soi. Les deux nuits passées là ont été un gros gâchis dans notre itinéraire mais nous ont permis de découvrir les mille et unes joies du Mister Donuts de la gare.

- Hachinohe. Ville-portail, à nouveau, utilisée pour se rendre à Osorezan car dormir sur place était trop cher. Il y a eu un malentendu, en effet, la gare où arrivait le shinkansen n'était pas en ville. Seulement, on n'en avait aucune idée ! On s'est retrouvées dans une banlieue qui a presque reçu le nom de Silent Hill Numéro 4, mais j'ai décidé de ne pas la baptiser ainsi parce qu'on s'est ramassé un typhon sur la figure et je trouvais donc normal que tout soit sinistrement désert. Je n'ai même pas de photo de cet endroit merveilleux !
- Takachiho a été nommé Silent Hill Numéro 3 après trois jours passés dans ce village. Je ne pensais pas que ce serait une ville extrêmement intéressante, en vérité j'avais prévu d'y rester 2 jours et de garder le troisième pour aller au Mont Aso après l'échec depuis Kumamoto. Le premier jour comprenait le voyage pour s'y rendre, un petit tour au onsen et un spectacle traditionnel représentant l'histoire d'Amaterasu et de la création du Japon. Amaterasu est la déesse solaire qui, selon la légende, se serait cachée à Takachiho après un désaccord avec son frère. Ce village est un haut lieu mythologique. Le premier jour s'est déroulé comme prévu. Le second, j'avais décidé de descendre dans les gorges, un endroit magnifique, et d'y faire un tour en bateau. Malheureusement, à cause de la pluie et du gonflement de la rivière, il n'y avait pas de bateau disponible. C'est le troisième jour que ça s'est gâté, alors que la Malédiction nous empêchait d'aller au Mont Aso une seconde fois en quelques jours ! Que faire dans un petit village désert où il n'y a aucun restaurant, quand on a vu tout ce qu'on devait voir ? Le silence, le vide, les magasins fermés... à nouveau, une bonne raison d'appeler ce lieu Silent Hill.
 
mais à part ça, Takachiho c'est vraiment beau...

- Matsue. Sans surprise, le titre de Silent Hill Numéro 5 lui revient haut la main ! Et ce pour les mêmes raisons que les autres. Son château nous a par contre valu quelques-uns des plus gros fous rires de nos vies à cause des casques exposés dans les vitrines.
 
Nan mais sérieux quoi... je suis l'armée d'en face, je ris tellement que je suis massacrée en quelques secondes ! C'est un moyen de déstabilisation puissant, ces machins

- Hirara. Silent Hill Numéro 2, c'est elle ! La "grande" ville sur l'île de Miyakojima, tout au sud du Japon, tellement au sud que le paysage n'a plus grand chose à voir avec le Japon comme on l'imagine. Les maisons sont toutes abîmées par le vent du large et le sable, le centre-ville était désert lorsque j'y suis allée. J'ai croisé quelques personnes âgées, trois ou quatre, et c'est tout.

Silent Hill Numéro 1 est Maebashi, à Gunma, mais comme je n'avais aucune attente particulière à son sujet vu que c'était juste le lieu d'un concert, il n'est pas dans cette catégorie.

Catégorie 2 : j'ai détesté
- Takayama. Dommage. Ce que cette ville offre est magnifique, c'est vraiment le Japon traditionnel comme on l'imagine... jusqu'à ce qu'on rencontre les énergumènes qui la peuplent. Il faut vraiment aller là pendant un jour de semaine au milieu du mois de janvier, par exemple, quand les gens ne sont pas en vacances ! Puisque cet endroit est si riche en lieux à visiter, tous les touristes étrangers s'y donnent rendez-vous. ça m'a appris à me méfier des villes qui ont une note maximale dans les guides de voyage. La ville elle-même est exceptionnelle, c'est les touristes qui ont gâché l'expérience. J'avais l'impression d'être dans un Disneyland pour touristes, et c'était très désagréable. Je dois surtout dire que les Japonais qui y vivent ont adopté les attitudes de certains étrangers qui visitent leur ville et sont franchement désagréable, peut-être pour se protéger...

- Kyoto. C'est la ville que je n'aime pas, je la trouve moche et sans caractère, c'est pas les gens ou ce qu'on peut y faire qui me dérange : j'ai absolument adoré le Fushimi Inari et le palais impérial, ainsi que les temples que j'avais visités en 2007. Mais, comme pour Takayama, je n'aime pas avoir l'impression d'être de retour à la maison en entendant tout le monde autour de moi parler français ou anglais. En 2010, il y avait nettement moins de touristes qu'en 2007, peut-être à cause de la chaleur monstrueuse, mais aussi parce que c'était en septembre. J'ai donc aimé cet endroit un peu plus, mais sans prévoir d'y retourner.

Catégorie 3 : j'ai détesté, puis j'ai changé d'avis
- Osaka. La ville où j'ai vécu l'enfer en 2007, alors que je n'avais plus d'argent et me disputait constamment avec celle qui m'accompagnait. Evidemment, je n'en ai pas eu un bon souvenir ! Et puis en 2010, j'y suis allée avec Ally pendant 3 jours. La différence a été de taille... tellement que j'y ai ensuite vécu pendant un mois en novembre.

Catégorie 4 : j'ai aimé, puis j'ai changé d'avis
- Asakusa. J'ai aimé au point d'y aller chaque fois que je mettais les pieds à Tokyo. Et puis en 2009, j'ai subitement découvert que décidément, les lieux touristiques font trop Disneyland pour moi, et je n'aime plus cet endroit.

Catégorie 5 : mieux que ce que je pensais
- Kagoshima, au départ, était juste une porte pour accéder à Yakushima. Et puis finalement, on y a passé trois jours entiers. Nos souvenirs de cet endroit sont, pour Ally et moi, les plus vifs de tout le voyage et c'est vraiment là qu'on s'est le plus amusées. Des multiples éruptions de Sakurajima au loop bus qu'on prenait 5 fois par jour et dont on connaissait l'itinéraire par cœur ("We are now arriving at the Memorial of the Faithful Retainers of Satsuma"), des bains de pieds sur le volcan aux repas merveilleux du resto du port, des drageurs sur la plage à nos projets de se faire momifier et cacher dans le décor vaguement "Indiana Jones-esque" du sentier qui descendait de l'observatoire jusqu'au mémorial de Satsuma, tout cela sous un grand soleil et une chaleur nettement plus supportable qu'ailleurs, Kagoshima est sans conteste le lieu que je préfère au Japon, pour le moment. Ah, on n'est pas allées à Yakushima finalement... tellement on aimait notre "ville-porte".

 
ouais, y avait un peu de cendres par terre


- Okayama : franponais, Super-Citrouille(le nom du karaoké à côté de l'hôtel) et resto indien ! Il n'y avait pas beaucoup de choses à faire dans cette ville, mais c'était tellement agréable qu'on y serait bien retournées pour un après-midi.

- Matsuyama n'était pas sur notre itinéraire, à vrai dire, tout la région de Shikoku n'y était pas ! On l'a ajoutée au dernier moment et on y a passé des jours très agréables. L'atmosphère était à la détente, les locaux étaient sympas, le château très beau, et Nadia pourrait vous parler pendant une heure du plus vieux onsen du Japon !

- La ville d'Aizu Wakamatsu m'avait été recommandée par une amie. Peu visitée par les étrangers, on en parle peu dans les guides. Personne ne parle anglais, et les employés de la gare n'avaient jamais vu un JRPass (même le patron). Autant dire que pour nous qui voulions voir le Japon loin du tourisme et hors des sentiers battus, c'était absolument génial !


Et vos surprises, bonnes ou mauvaises ? Dans n'importe quel pays...

8 commentaires:

  1. Sympa l'article ;) mais ca me fait peur de visiter Osaka et Kyoto maintenant...

    RépondreSupprimer
  2. Takayama, j'y suis allée il n'y a pas longtemps, 1 mois peut être, avec une amie (de mon école de langue) et une vieille dame japonaise (habitant près de notre école). Comme c'était hors saison, il n'y avait pas de touristes étrangers. Et franchement, malgré le fait qu'on dise que Takayama soit une ville touristique, tout les japonais croisés étaient franchement intrigués par nous XD
    (peut être pasque c'était hors saison ?)
    enfin, moi j'ai adoré, et j'y retournerai volontiers :D

    Kyoto par contre, je suis bien d'accord avec toi, c'est sympa à visiter 2 ou 3 jours, car il y a énormément de temples, châteaux, musées, etc ...
    Mais trop de touristes (et j'aime pas du tout quand je tente de parler japonais, que le japonais me réponde en anglais >_<) et on s'y ennuie ferme le soir xD

    La photo de Hirosaki me donne très envie d'aller visiter cette ville :) (nan, je blague pas hein !!! XD)

    Juliette.

    RépondreSupprimer
  3. Petit-pain-d'épice > Osaka n'est pas un endroit désagréable, mais comme c'est une grande ville et que les choses à y faire sont surtout le shopping, les sorties et les restos, quand on n'a pas d'argent, je te laisse imaginer la galère... maintenant j'aime beaucoup cette ville, les gens sont plus agréables qu'à Tokyo, et puis j'ai quand même choisi d'y vivre pendant tout un mois, c'est dire à quel point mon avis à son sujet a changé !

    Quant à Kyoto... il faut y aller, parce que les sites à visiter sont géniaux. Seulement, si tu peux éviter les saisons touristiques et les week-end, ton expérience sera meilleure.


    Juliette > donc, Takayama, si j'y retourne un jour faut que je m'arrange pour bien choisir mon moment. ^_^

    Hirosaki c'était marrant. Et je suis sûre qu'il faut y aller à un autre moment que pendant l'Obon, parce que là apparemment tout le monde était parti !

    RépondreSupprimer
  4. On va commencer par les mauvaises :
    - Niigata
    Comme toi avec Kagoshima c'était une porte pour aller sur l'île de Sadogashima. Mais avec le typhon les ferrys étaient annulés et on a dû y passer 2 jours...
    Mais c'est qu'il n'y a rien à voir dans cette ville xD
    Ah et c'est le seul endroit où on s'est fait arnaquer par un taxi. Il a fait 3 fois le tour de la gare.

    - Hiroshima
    Tout se visite en une journée, le choc!
    C'est pas animé et c'est moche.
    Et puis c'est blindé de touristes étrangers.

    Ah et je suis tout à fait d'accord pour Hirara.

    Bonne surprise :
    - Matsumoto. J'ai A.DO.RÉ. C'est super mignon il y a plein de trucs à voir et les gens sont vraiment sympa.

    RépondreSupprimer
  5. Niigata c'est plein de franponais mais c'est tout... le vide sidéral. On y a passé un jour et demi, ça semblait durer mille ans !

    Hiroshima j'ai pensé que ce serait bourré de touristes... par contre, Nagasaki j'ai adoré. Et on était les seuls étrangères, et les gens étaient trop sympas. Je pense que les touristes vont plutôt à Hiroshima, mais je me demande un peu pourquoi...

    Matsumoto j'y suis pas allée... pas encore.

    RépondreSupprimer
  6. J'aimerais vous parler de deux de mes voyages qui m'ont valu d'entendre mille et un clichés...

    Le premier c'était en Écosse: "Qu'est-ce tu vas dans un pays où il pleut tout le temps et où tu manges affreusement mal?" (pour rester polie) Si je n'ai pas entendu cette phrase cent fois je ne l'ai pas entendu une fois...
    Nous sommes partis de Genève sous la pluie, sommes arrivés à Édimbourg sous un soleil radieux pour revenir une semaine plus tard à Genève qui était toujours sous la pluie... Pour la nourriture, nous n'avons pas osé goûter au traditionnel Haggis, je vous laisse imaginer ce qu'un estomac de brebis farci avec un mélange de bouillie de foie, poumon et cœur peut représenter dans l'assiette de nos voisins de table...Et encore je n'ai pas parlé de l'odeur >.< errrrk. Mais nous nous sommes régalés avec du saumon cuisiné de toutes sortes: fumé, papillote, grillé, en tartare...
    Pour l'ambiance de la ville, j'y retourne de suite!! Les Écossais sont très sympathiques, toujours prêts à vous aider, au moment où vous sortez votre carte vous avez déjà 2-3 personnes qui s’avancent vers vous pour vous aider a trouver votre chemin.
    Mais le meilleur, c'est la cornemuse... Je me demandais si j'allais entendre ce son si particulier... Sachez qu'à chaque coin de rue on voyait un homme en kilt jouant de la cornemuse, ce qui fait qu'au final, on n'a pas cessé de l'entendre ^^

    Pour notre deuxième voyage, nous sommes allés en Suède en plein mois de Mars! Stockholm est une ville composée de 14 îles toutes entourées des eaux de la mer Baltique. Au mois de mars, l'eau des canaux est recouverte d'une quinzaine de centimètres de glace cassées en de grandes plaques par les bateaux brise-glace. Il ne faut pas que le trafic soit perturbé même en hiver. Bien que nous étions toujours dehors, je n'ai jamais eu froid...
    Même avec toute cette glace, les Suédois sont très chaleureux.

    RépondreSupprimer
  7. MWAHAHA j'adore les clichés. Bon après c'est vrai que quand j'étais allée à Londres, il avait effectivement plu tout du long...

    Merci de ta contribution Pitouuu !

    RépondreSupprimer
  8. Ce fut un plaisir! Merci à toi de nous parler de tes voyages, quelques articles m'ont fait beaucoup rire ^^

    Bizzzz Pitouuuu!

    RépondreSupprimer